Quelle est la différence entre un décorateur, un home stager, un architecte d’intérieur et un architecte DPLG ?

photo-blog-1jpg - copie

Le métier de décorateur consiste à agencer des locaux pour en tirer le meilleur parti esthétique et fonctionnel. Il choisit le mobilier et sa mise en place, sélectionne des couleurs et des matériaux et conseille des accessoires décoratifs.

Sa formation. Le décorateur d’intérieur n’a pas de qualification officielle, parfois diplômé d’une école d’art, il a le plus souvent suivi une spécialisation en décoration lors d’une formation tout autre.

Contrairement à la décoration qui consiste à aménager votre habitation selon vos goûts personnels, le home staging procède de manière à valoriser les volumes du logement à l’aide d’une mise en scène neutre et simple afin de s’adapter aux goûts du plus grand nombre d’acheteurs potentiels. Une liste de réparations peut être élaborée par le home stager avant son intervention.
Le but recherché est de faciliter une transaction rapide du bien immobilier, sans négociation justifiée de la part du futur acquéreur.

Le métier d’architecte DPLG, consiste principalement à la construction, l’agrandissement des bâtiments ou aux rénovations lourdes des immeubles quand la structure doit en être modifiée (plancher, poteaux, murs maîtres à consolider …).
Même s’ils sont qualifiés pour traiter le gros œuvre ils font généralement appel à des bureaux d’étude pour cette mission.
Un architecte est Diplômé Par Le Gouvernement (D.P.L.G.) à l’issue de 6 années d’études afin d’obtenir son habilitation à la maîtrise d’œuvre.
Il est alors titulaire d’un titre qui l’autorise à déposer un permis de construire pour toute surface supérieure à 170 m.

Cette profession est très réglementée. Il suffit de vous renseigner auprès de l’ordre des architectes pour savoir si celui que vous avez choisi est en droit d’exercer. En outre ces professionnels doivent souscrire une assurance décennale.

L’architecte d’intérieur travaille l’optimisation des pièces de vies, la fluidité des volumes et la rénovation des espaces pour créer une ambiance à l’image de ses habitants. Il est nécessairement décorateur, car cette mission fait partie intégrante de son travail.

Au même titre qu’un architecte DPLG il est maître d’œuvre, il peut s’occuper du suivi des chantiers n’engageant pas des interventions sur la structure du bâtiment.
Cependant il peut en cas de besoin pour ses projets faire appel à un bureau d’étude pour traiter la partie gros œuvre.
L’architecte d’intérieur est couvert par les assurances biennales et décennales, qui permettent une garantie sur les travaux effectués.

Sa formation. Douze écoles sont reconnues par la FNSAI (Fédération nationale des syndicats d’architectes d’intérieur), dont l’Ensad (École nationale supérieure des arts décoratifs), les écoles Boulle et Camondo.

Write a comment